TEL : 04 66 00 00 00 Contact@monsite.com

Qu’est-ce qu’est l’état d’hypnose ?

Hypnose, terme assez hermétique, en vérité pour des non-initiés, pour le commun des mortels. Il nous fait parfois peur, on le craint, on l’appréhende. Mais, qu’est-ce que c’est au juste ?

L’hypnose ou la transe hypnotique, désignation plus spécifique, est défini comme étant un « état modifié de conscience, un état intermédiaire » à mi-chemin entre la veille et le sommeil. Pour le psychanalyste M.H. Erickson, la transe hypnotique est un état naturel que nous vivons plusieurs fois par jour, instinctivement.

C’est ce qu’il désigne par la « transe naturelle de la vie quotidienne. »

Essayons d’être plus réaliste et voyons comment cela se manifeste dans notre quotidien, par des exemples précis.

En voiture, par exemple, quand nous conduisons, il nous arrive des moments où notre esprit vagabonde légèrement en écoutant la musique, tout en poursuivant notre chemin. Parfois, nous sommes tellement emportés que les distances et la notion de temps s’estompent et on arrive à destination sans savoir vraiment comment, sans avoir conscience de la distance traversée. On nous dirait dans un langage plus populaire, plus imagé que nous « étions dans la lune. »

Et les exemples sont encore nombreux :

  • Devant le poste de télévision ou le PC, il nous arrive parfois de ne plus prendre conscience de l’environnement autour de nous et même de la notion du temps qui passe.
  • En classe lorsque l’on contemple le paysage, ou les rues à travers la fenêtre.
  • En assistant à une réunion tellement ennuyeuse, qu’elle nous ferait perdre peu à peu le contact avec le réel en s’évadant dans d’autres pensées.
  • Quand on plonge dans la lecture d’un livre, et que l’immersion est totale, et que le temps s’arrêtait restait suspendu.

L’état d’hypnose touche, donc tout le monde, quels que soient l’âge ou la culture. La transe hypnotique est une expérience personnelle qui se renouvelle à chaque fois, mais différemment.

En fait, on recense 3 niveaux de transe hypnotique, légère, moyenne et profonde.

L’état d’hypnose, une thérapie

Pendant l’état d’hypnose, nous avons souvent l’impression d’être éveillé ou un peu assoupi, mais nous entendons tout ce que l’hypnothérapeute raconte. Nous pouvons raisonner, penser et même communiquer avec l’hypnothérapeute. Nous restons concentrés, tout en ressentant une grande relaxation physique

L’état d’hypnose est, par conséquent un état psychologique imaginatif, un état de rêverie. En d’autres termes, c’est une modification de l’état de conscience naturel pour donner la place à l’inconscient.

Cette métamorphose du conscient présente des particularités très distinctes de ceux de la veille ou du sommeil. Cet état modifié permet la transmission de l’information à l’inconscient.

Mais vous pourrez croire que le «sujet » hypnotisé est de personnalité fragile, facilement influençable et qu’il obéit simplement aux ordres du praticien. En réalité, c’est tout à fait erroné. On pourrait même dire que vous êtes à côté de la plaque.

Les effets de l’hypnose se placent bien au-delà ! Cet état de modification de conscience agit sur des parties du cerveau qui échappent à notre contrôle consciemment.

Ainsi, sous l’effet de l’hypnose a-t-on assisté à des petits miracles, comme cette maladie de la peau de poisson qu’on a vu se dissoudre.

L’hypnose reconnaît, ainsi le lien entre le soma (corps) et le psychologique.

L’hypnose classique et L’hypnose Ericksonienne ?

L’hypnose classique est une hypnose de spectacle, de démonstration basée sur la suprématie de l’Hypnotiseur qui dirige, guide le patient.

Dans cet ordre d’idée on pourrait citer l’exemple de Charcot, ce médecin clinicien et neurologue qui avait eu recours à l’hypnose dans ses recherches sur l’hystérie.

L’hypnose Ericksonienne est à l’opposé de cette pratique : elle prêche pour le respect de la personne et de ses désirs. Elle est dite « utilisationnelle ». L’hypnothérapeute utilise à bon escient les informations données par le sujet.

Quand l’hypnotiseur de spectacles lance des suggestions directes du type : « maintenant je veux que vous faites ça ou ça », l’hypnose Ericksonienne, un véritable art dans tout ce qui est communication, use de la suggestion dite « indirecte » qui permettrait de parer avec une grande délicatesse, aux résistances du sujet.

Donc, un grand écart sépare l’hypnotiseur de spectacle de l’hypnothérapeute.

L’hypnothérapeute s’adresse à votre inconscient.

Votre inconscient un véritable trésor, mais aussi, un petit garçon de 4 ou 5 ans. Eh ! Oui. Cela vous étonne peut-être ou vous froisse. Mais sachez que le praticien s’adresserait à votre inconscient comme s’il parlait à un petit gamin.

Véritable réserve, l’inconscient stocke les épisodes de notre vie, les informations de l’environnement et nous trace la voie à emprunter. C’est lui qui dirige 90% de nos actes. Durant toute la vie, il collectionne de l’information. Mais, il s’est arrêté d’évoluer très tôt. En effet, sa manière de fonctionner, ses réactions, sont tout à fait identiques à celles d’un très jeune enfant.

C’est pourquoi, l’ hypnothérapeute, en s’adressant à l’inconscient doit employer un langage imagé, où métaphores, images sont souvent d’usage et doit être assez compétent pour repérer, démystifier les signes de transe hypnotique.

Il sélectionne, analyse et ordonne l’information simplement, de façon très élémentaire. Il doit éviter la langue de bois et les discours basés sur un raisonnement «logique et très mental».

C’est pour cette raison que l’hypnothérapie nous permet de gagner beaucoup de temps dans le diagnostic de la maladie.

En conclusion, si nous voulons avoir d’autres comportements, enfin ; guérir, c’est à l’inconscient qu’il faut s’adresser dans la mesure où il dirige la majorité de nos agissements. Et, pour cela, il faudrait apprendre à parler sa langue, une langue simple, pas trop compliquée. Car, l’inconscient préfère ce qui est facile.

Cependant, il est essentiel que le thérapeute qui a recours à l’hypnose en tant qu’outil thérapeutique suive une formation de praticien en hypnose, et qu’il soit au courant des autres techniques d’accompagnement.